Le camping peut être une expérience nourrissante, qui crée des liens avec vos amis, votre famille, Mère Nature ou les trois. Il existe de nombreuses raisons de faire du camping ou de bivouaquer, autant pour la santé physique que de la réduction du stress. Nous allons passer en revu les choses à faire et à ne pas faire en matière de camping pour une expérience sûre, confortable et passionnante, cliquez ici si vous voulez plus d’informations concernant les materiels de camping et bivouac

Bien s’équiper

Déterminez ce que vous devez emporter en fonction de l’espace dont vous disposez, de votre mode de transport et de la durée de votre séjour. Si vous vous rendez au camping à pied, faites attention au poids et à l’encombrement de ce que vous portez. Personne n’a envie de trimballer un sac de 15 kilos dans une montagne.

Choisissez bien votre sac

Choisissez un sac à dos en fonction de la longueur de votre randonnée et de la longueur de votre colonne vertébrale. Les fabricants indiquent le volume de leurs sacs en litres. Les sacs de plusieurs jours font 60 à 80 litres et sont parfaits pour les randonnées de 2 à 5 jours.

Si vous vous rendez à des randonnées d’une journée à partir d’un camp de base, un petit sac de jour suffira amplement pour les provisions quotidiennes et les fournitures qui vous permettront de tenir le coup pendant vos déplacements.

A lire aussi : Pourquoi faire et comment choisir son camping ?

Les vêtements

Le coton est idéal pour rester confortable en ville, mais ce n’est pas votre ami dans les bois.

Choisissez plutôt des vêtements qui évacuent l’humidité et des chaussettes synthétiques ou en laine pour garder le corps sec et sans sueur. Au cas où, n’oubliez pas de faire vos bagages et équipez-vous avec des vêtements de pluie, un chapeau de soleil et de chaussures de randonnée

Dormez bien

N’oubliez pas la tente, le sac de couchage, le tapis de sol et l’oreiller. Être un aventurier ne signifie pas se réveiller avec un torticolis.

La taille de la tente dépend du nombre de personnes qui s’y serrent. Il est également judicieux de s’assurer qu’elle résiste aux intempéries.

Une tente légère est conçue pour les conditions printanières, estivales et automnales. Elle est conçue pour garder les gens au sec en cas de neige ou de pluie légère, tout en empêchant les insectes d’entrer. Si vous envisagez de faire du camping en hiver, optez pour une tente d’alpinisme capable de résister à des conditions météorologiques difficiles.

L’installation du camp

Une fois arrivé au camping, trouvez un terrain plat pour planter la tente. Installez-la et veillez à utiliser une toile de tente en cas de pluie.

Choisissez un endroit suffisamment proche de l’eau courante pour pouvoir y accéder facilement pour faire la vaisselle, prendre une douche et remplir des bouteilles d’eau. Mais tenez compte des règlements qui interdisent spécifiquement le camping à une certaine distance des ruisseaux et des rivières. N’oubliez pas d’orienter l’entrée de votre tente vers l’est pour profiter du lever du soleil et de sa chaleur matinale.

Laisser la nature intacte lorsque vous bivouaquer en montagne

Bivouaquer en montagne est un véritable plaisir qui ne doit pas nuire à la nature. Cela peut paraître évident, mais vous ne devez laisser aucun déchet après votre passage (cela inclut les vôtres, et ceux que vous auriez pu trouver sur place). Ne laissez pas de nourriture sur le site de bivouac. Elle est nuisible à la santé des animaux sauvages et peut leur donner l’habitude de s’approcher trop près des humains.

Une expérience réussie demande un peu d’organisation, mais le jeu en vaut la chandelle. Les nuits en bivouac sont très souvent des moments inoubliables, chargés d’émotion. Le souvenir de ce magnifique lever de soleil restera longtemps dans votre mémoire, tout comme les conversations autour du feu de camp.

A lire aussi : Comment organiser son voyage en camping-car.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *