Avec une aire urbaine 18 millions d’habitant, Los Angeles fait partie des 20 plus grandes villes au monde. Présentée comme ça, la cité des Anges peut sembler très inhospitalière. Pourtant, entre ses dizaines de musées, ses attractions emblématiques, sa culture du surf et sa renommée pour le cinéma, visiter L.A. c’est plonger en plein cœur du rêve américain.

 

Le cinéma à LA

 

 

Aller à Los Angeles, c’est évidemment toucher de près au légendaire cinéma américain et à ses lieux de tournages tous aussi cultes les uns que les autres. Si les étoiles du Hollywood Boulevard sont parmi les destinations les plus prisées, ne manquez pas non plus le « Hollywood Sign » le long du Lake Hollywood Drive. Au départ panneau publicitaire, les célèbres lettre qui ornent les hauteurs de la ville sont désormais classées comme monument historique-culturel de la ville depuis les années 1970.

Si après ces visites emblématiques votre soif de cinéma n’est toujours pas étanchée, la visite de studio semble toute indiquée. Les studios des plus grandes major sont évidemment disponibles à la visite. Les plus important sont ceux d’Universal et de la Warner Bros.

 

Les quartiers de LA

 

 

Qui dit cinéma dit évidemment acteurs et actrices. Auparavant, les maisons de stars étaient concentrées à Beverly Hills. On y trouve encore quantité de gigantesques villas, mais les quartiers de Hollywood et de Malibu ont eux aussi leur place dans ces quartiers résidentiels et chics que privilégient les stars.

Moins chic mais sans doute plus agréable, les quartiers de Santa Monica et Venice Beach sont des incontournables. Si le premier est plus sportif et fait la part belle aux sports de plage (aux premiers rangs desquels on trouve le volley-ball, et le surf, évidemment), le second a une atmosphère plus bohème et artistique. Le Pier (la jetée en français) de Santa Monica est
évidemment un lieu de rendez-vous des plus emblématiques. Et même si cette physique peut paraitre cliché, voire de mauvais goût, Los Angeles a aussi construit sa légende dans cet univers. Donc n’hésitez pas et faites-vous un avis par vous-même.

Ceux qui ont vu Lalaland (qui, au passage, rend complétement hommage à la ville) ne peuvent que se souvenir de la scène dans l’observatoire. Le Griffith Observatory, situé dans le parc du même nom, est le spot parfait pour observer le coucher de soleil sur les hauteurs de la ville. L’observatoire est gratuit et vous pouvez utiliser ses télescopes chaque soir. Une visite à
ne pas louper.

 


À lire également : Découvrir les plages de Los Angeles


 

La culture à Los Angeles

 

 

Los Angeles est aussi une ville de renommée internationale dans le domaine culturel. Le Los Angeles County Museum of Art est le plus grand musée de l’ouest des États-Unis. Il comporte une aile consacrée aux arts japonais. Une autre renferme des collections plus récentes, notamment de nombreux tableaux de Frida Kahlo ou de son mari Diego Riviera. Une autre aile récemment ouverte est destinée à l’art contemporain.

Pour les amateurs de ce style, The Broad est un musée qui a ouvert ses portes il y a quatre ans et il est totalement gratuit. Toutefois, pensez à prendre vos places avant de partir puisque ceux-ci sont réservés parfois des mois à l’avance. Évidemment, on ne peut pas parler des musées sans évoquer le Museum of Contemporary Art dont les trois antennes (sur Grand Avenue, à Little Tokyo et à West Hollywood) sont dédiées aux créations des années 1940 à aujourd’hui.

 

Dineyland Park

 

 

Enfin, pour finir en beauté votre séjour, deux excursions semblent inévitables. Pour les fans de Disney ou ceux de sensations fortes, il ne faut pas louper Disneyland Park. Le premier parc à thème Disney, que Walt Disney lui-même a vu de ses yeux vaut forcément le coup.

 

Le Basket

 

 

Pour les amateurs de sports, un match d’un sport typiquement américain sera forcément une expérience inoubliable. À Los Angeles, le sport roi est le basket où les célèbres maillots jaunes des Lakers sont en concurrence avec les bleus et blanc des Clippers. Dans les deux cas, c’est au Staples Center qu’il faut se rendre pour assister à la grande messe sportive de la ville
Alors avant de finir de boucler votre excursion californienne, penser à réserver vos billets pour les musées et les évènements auxquels vous voulez participer. Et une fois sur place, n’hésitez pas à vous perdre et à sortir des sentiers battus, c’est la seule solution pour profiter pleinement du cœur palpitant de la deuxième plus grande ville américaine.

 

Envie de bien vous organiser pour votre voyage à Los Angeles ? Consulter l’article ci-dessous !

https://www.viree-malin.fr/visiter-los-angeles-5-jours/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *