Ville-monde par excellence, Londres est une mégapole dont le dynamisme et le cosmopolitisme font d’elle la ville la plus branchée d’Europe. Plus de 50 nationalités s’y côtoient et y parlent 300 langues. Alors, si à 2h de Paris vous cherchez le dépaysement, la capitale britannique n’attend que vous. Entre les bons plans pour visiter la ville, les lieux incontournables et les visites plus confidentielles, cet article fait le point sur les meilleures visites à effectuer à Londres en 2 ou 3 jours.

Arriver à Londres

Avant de commencer vos visites, la question du voyage se pose. Alors, si grâce à ces deux aéroports internationaux Londres se trouve à moins de 2h30 de n’importe quelle ville de métropole, le lieu d’atterrissage est à prendre en compte. Comme dans toutes les grandes villes, les aéroports sont éloignés du centre-ville et pour arriver dans le quartier où vous logerez il vous faudra obligatoirement prendre le train. Et, au vu de la taille de la ville (environ dix fois Paris), ces aéroports ne sont absolument pas proches du centre historique. Le seul à se tenir à une distance relativement modeste du cœur de Londres est celui d’Heathrow, plus grand aéroport du Royaume-Uni. Vient ensuite Gatewick, à la limite de la banlieue. Stansted et Luton sont, eux, particulièrement éloignés et nécessiteront un temps de voyage supplémentaire à prendre en compte.

Si toutefois l’avion vous incommode ou que vous préférez le confort d’arriver directement en centre-ville, le train peut être une solution dont le coût est à peine plus élevé au départ de Paris (c’est la solution idéale pour les habitants du nord de la France). Si vous partez d’une autre ville française, desservie ou non par le TGV, le prix peut parfois être trop élevé pour considérer cette alternative à l’avion.

Se déplacer et se loger

Enfin arrivés ! Avant de commencer vos visites, un petit point sur le logement et les déplacements à l’intérieur de Londres. Si la ville est connue pour être relativement chère, c’est à la fois à cause du prix de la Livre, mais aussi du fait que cette ville-monde accueille un nombre croissant de touristes depuis sa métamorphose du tournant des années 2000. Alors nous allons rapidement faire un point sur les bons plans et les économies à réaliser sur ces deux postes de dépenses.

Premier conseil : munissez-vous d’une Oyster Card ! La carte de transport londonienne est obligatoire pour tous vos déplacements en transports en commun. De plus, elle vous permet des économies puisque le ticket de bus coûte 2,40£ sans et 1,50£ avec. On vous conseille également le bus, plus économique et bien plus sympa que le métro. Toutefois, celui-ci permet des déplacements rapides et est dans tous les cas à privilégier par rapport à la voiture, totalement inabordable dans le centre de la ville.

 

 

Pour l’hébergement, la question est plus délicate. Même si aujourd’hui les sites comme AirBnb ou Tripadvisor permettent de comparer directement les prix et de situer vos logements sur une carte, une petite pré-sélection s’impose. Les quartiers de Soho, de Picadilly ou de Covent Garden sont relativement inaccessible au vu de leur position, en plein cœur du quartier touristique. South Kensigton ou de Chelsea, également très bien situés sont relativement chers, mais sont très agréables. St. Pancras, autour de la gare du même nom, est bien plus abordable. Ce quartier est souvent appelé King’s Cross. L’East London est sans doute le lieu le plus sympa où loger à Londres.

Entre Brick Lane et Shoreditch, les prix sont dans la moyenne mais l’ambiance y est spécialement attractive, à la pointe de la mode. Les plus branchés d’entre vous préfèrerons peut-être Hackney, dernier lieu le plus prisé de la capitale.

Pour des prix légèrement plus bas mais un quartier tout aussi dynamique, tournez-vous vers les quartiers de Campden et de Hampstead ! Hauts de lieux de la culture londonienne, ces quartiers sont majoritairement peuplé d’étudiants.

Pour finir, Notting Hill ou Portobello market proposent des tarifs plutôt modérés, mais aussi un charme très particulier. Les bons plans sont peut-être également à chercher de l’autre côté de la Tamise, dans les abords de la City. Autrefois mal famés, ces quartiers sont en pleine réhabilitation et sont des lieux de vie désormais jeunes et dynamiques.

Les premières visites

Vous êtes arrivés et bien installés, les visites peuvent enfin commencer ! Rendez-vous au cœur de la ville pour prendre le pouls de ce qu’est Londres. Une ville à la fois en pleine modernisation, mais aussi une ville chargée d’histoire. Entre Big Ben, la Tour de Londres (dont la queue pour visiter le musée et les joyaux de la couronne peut parfois atteindre des centaines de mètres), le Tower Bridge, le British Museum, le marché couvert de Covent Garden, le Shakespeare’s Globe ou encore la cathédrale St Paul, les lieux les plus incontournables de Londres sont rassemblés dans un espace relativement restreint. Si vous êtes très actif, ce tour de l’hyper centre peut se réaliser en une journée, et entièrement à pied.

 

 

De plus, vous serez au pied de la City, le quartier d’affaires dont la réfection depuis le début des années 2000 donne cette frénésie incroyable à la ville. Le Shard, plus haute tour d’Europe, permet d’ailleurs d’avoir un point de vue imprenable sur toute l’agglomération londonienne, et de se rendre compte de l’immensité, bien souvent insoupçonnée, de celle-ci. Le quartier de Southwark vaut aussi le détour pour se balader dans des rues parfois presque désertes, à quelques pas de la frénésie de la City et des lieux touristiques tout proches. On trouve également non loin de là le marché de Borough Market. Lieu peu connu des néo-londoniens, ce lieu très coloré et animé propose de la nourriture, ainsi qu’un marché aux puces qu’il ne faut pas manquer.

Des visites incontournables

Pour continuer dans les visites les plus classiques (mais qu’il faut tout de même voir absolument) à faire à Londres, l’Abbey de Westminster, à quelques pas de Big Ben, est un haut lieu de la culture britannique, au même titre que Buckingham Palace. La relève des gardes, toujours très attendue par les touristes permet de toucher du doigt un des emblèmes britanniques, au même titre que les cabines téléphoniques ou que les bus à impériales.

Une fois fini Buckingham, vous pouvez vous rendre chez Harrods, LE grand magasin anglais par excellence. Si vous avez la chance de vous y rendre pendant la période des fêtes de fin d’année, les décorations sont toujours réussies et totalement typiques de l’attrait des anglais pour noël.

 

 

En face de là, le plus fameux des parcs londoniens se dresse. Hyde Park, où comme dans tous les autres parcs de la ville, il fait bon se balader et flâner. Une balade dans un de ces lieux de verdure permet de faire une pause dans l’agitation constante qui caractérise Londres. Tous ont leur particularité et leur identité propre, n’hésitez donc pas à y faire un tour quand vous passez à proximité.

Sortir des visites classiques

Une fois toutes ces visites incontournables effectuées (et elles peuvent se faire sur plusieurs voyages !), vous souhaitez désormais sortir un peu des sentiers battus. Pourquoi ne pas faire un tour dans les nombreux marchés de la ville. Si nous avons déjà parlé de Borough Market, vous pouvez également vous rendre au plus fameux d’entre tous, Covent Garden. Toutefois, c’est sans doute plus pour admirer le quartier que pour faire des emplettes qu’il faut y aller.

Brick Lane ou Camden sont deux quartier légèrement plus excentrés qui donnerons une toute autre tonalité à votre voyage. Autrefois aux lieux des culture alternatives (le rock puis le punk notamment), ces quartiers ont un peu perdu leur âme contestatrice pour se reconvertir en grand marché très bigarrés à ciel ouvert. Ils constituent toutefois des lieux à voir absolument, ne serait-ce que pour vous rendre compte du côté cosmopolite que peut présenter Londres.

De très nombreux musées

Londres est également connues pour ses très nombreux musées (240 contre 206 à Paris). En faire la liste ici serait improductive mais les plus connus restent le British Museum (l’équivalent du Louvre, mais dont la collection égyptienne est sans doute la plus grande au monde) ou la National Gallery. Ce dernier est le musée d’art de la ville et est particulièrement intéressant pour quiconque s’intéresse de près ou de loin à la peinture. La collection de Turner par exemple est exceptionnelle.

 

 

On peut également citer le musée de Madame Tussaud qui rassemble les statues de cire de nombreuses célébrités ou le majestueux musée d’histoire naturelle. Enfin, l’une des attractions les plus touristique (et à juste titre) de ces dernières années est sans conteste le musée Harry Potter.

Celui-ci est situé à l’extérieur de la ville (mais est facilement accessible en transport en commun) dans les studios de la Warner Bros. Pour tous les fans de la saga, petits ou grand, la visite de ce musée ouvert en est désormais un incontournable de tout week-end londonien et permet de voir les décors qui ont été utilisés pour la réalisation des films.

Une journée à l’extérieur

De par sa position géographique centrale et sa desserte ferroviaire extrêmement développée, Londres rend accessible sur une journée tout un tas de villes de la campagne anglaise. Ainsi, à une heure de train, on peut facilement visiter les villes universitaires de Cambridge ou de Oxford.

 

 

Faire un tour près de la Manche est aussi facilement envisageable en prenant le train pour la très excentrique Brighton. Ville des mods dans les années 60, lieu légendaire du rock, la ville peut se visiter en une journée, le temps minimum pour se rendre compte de l’intérêt de cette station balnéaire à la dépravation très contrôlée.

Des bons plans

Avant de terminer la lecture de cet article, quelques bons plans pour passer un séjour des plus agréables s’imposent. Le London Pass donne accès à des billets à prix réduits sur nombres de visites et permet de couper les files d’attente qui peuvent parfois être interminables. De même, pour les très chers sites royaux, il existe le Historic Royal Palaces qui, pour 52£, vous donne un accès illimité pendant un an aux principaux lieux appartenant à la couronne d’Angleterre.

Pour manger, les pubs sont un moyen économique de se fondre dans l’ambiance locale. La nourriture peut y être légèrement roborative, mais un bon fish and chips ne se refuse jamais ! De même, pour sortir le soir, évitez les bars où l’on ne trouve que des touristes. Sortez des chemins battus et essayer le pub du coin de la rue où sans doute un guitariste viendra jouer une de ses dernières compositions pendant que vous boirez votre bière. Enfin, pour les visites, sachez que tous les musées nationaux sont gratuits, donc profitez-en au maximum.

 

Avec tous ces conseils, vous êtes désormais près à visiter la ville la plus dynamique d’Europe. Ce premier aperçu vous donne une idée de la variété de ce qu’offre Londres pour le visiteur novice. Si une comédie musicale ou un concert peuvent en plus enrichir votre voyage, alors celui-ci sera parfait et jamais vous n’aurez la possibilité de vous ennuyer.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *