Beaucoup de touristes se cantonnent aux temples de Angkor, ou encore à Phnom Phen, la capitale, ce qui est bien dommage ! Le Cambodge est un pays qui a beaucoup à offrir. C’est pourquoi nous avons décidé de consacrer un article à la découverte du Cambodge autrement. Attachez vos ceintures, nous décollons !

Ce qu’il faut savoir avant de partir au Cambodge

Pour partir au Cambodge, il est nécessaire de se procurer un VISA touristique dont la durée limite est de 30 jours, pour pouvoir rentrer sur le territoire. Prenez donc bien toutes vos précautions administratives.
Il est important également de ne pas se perdre avec les devises utilisés dans le pays. En effet, les Cambodgiens utilisent principalement les dollars USD, c’est d’ailleurs la monnaie que vous pouvez retirer dans les distributeurs des banques. Cependant, ils se servent aussi des riels, leur monnaie nationale, pour les plus petites coupures ! En terme d’usage, on pourrait comparer les riels à nos centimes français.

Quand partir au Cambodge

Le Cambodge et ses habitants vivent au rythme des saisons sèches et celles de pluie. Les deux périodes présentent leurs avantages. C’est à vous de décider si vous préférez un temps plutôt ou humide, sachant qu’il fera chaud dans tous les cas !
Sachez que la saison des pluies dure généralement d’Avril à Octobre, et la saison sèche s’étend de Novembre à Avril.

Les îles du Cambodge

 

 

 

Koh Rong et Koh Rong Saloem, plus petite, sont deux îles au large du Cambodge. Si vous êtes des amoureux des plages, il ne vous reste plus qu’à monter dans le ferry pour les rejoindre. Au programme : petit village, randonnées, plages de sables fins. Sables au pluriel parce que oui, on trouve des plages de sable jaune, mais aussi de sable blanc.
Le trajet pour aller jusqu’aux îles coûte dans les 10 dollars US par personne en slowboat. En revanche, attention à ne pas vous faire avoir, il n’y a qu’un trajet par jour, il faut donc rester dormir la nuit.

La jungle du Ratanakiri

 

 

 

Que diriez-vous d’une aventure de deux jours, en treck et au cœur de la jungle ? L’occasion de se ressourcer en pleine nature, de découvrir des paysages extraordinaires, et de vivre une expérience hors-du-commun. Tout le monde n’a pas l’occasion de dormir dans un hamac au milieu d’un véritable labyrinthe végétal.

Parc National du Bokor

 

 

Une jolie promenade à travers la zone protégée du Bokor ou Preah Monivong, à la rencontre des vestiges d’autrefois, dont une église, les ruines du Palais Noir, et l’ancienne station climatique construite par des Français.
Si vous vous trouvez sur les lieux durant la saison des pluies, vous verrez les chutes de Popokvil.
Le Bokor se trouve à environ 1080 mètres d’altitude. Vous devez vous en douter, il fait donc généralement plutôt frais. Pensez à prendre de quoi vous couvrir !

Tonlé Sap

 

 

Le lac Tonlé Sap est un immense lac d’eau douce, un point de pêche donc très important pour le pays. Fait intéressant, la majorité des habitants vivent dans des villages flottants ou sur des péniches. Le lieu est donc très vivant.
La meilleure période pour y aller est celle de la mousson, puisque les villages flottants le sont encore plus que durant la saison sèche. Des excursions sont régulièrement organisées pour se rendre dans les refuges d’oiseaux.

 

Notre article s’achève ici. Qu’avez-vous pensé des lieux dont nous avons parlé ? En tout cas, c’est certain que le Cambodge cache bien des merveilles, et qu’il est parfois bon de sortir des sentiers les plus touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *